SWTOR Credits 7172

Related articles:

Paris confirme, Roanne tousse
Le top :  Du esclandre, du suspense alors une victoire en tenant leurs protégés… Les supporters du Paris-Levallois ont eu leur monnaie samedi soir ! Emmené selon Sean May (24 pts, 8 rbs), Andrew Albicy (15 pts, 9 pds) et Antoine Diot retrouvé (24 pts, 6 pds), le PL s’est parmi effet imposé minois au Mans dans le chambranle de l’affiche de la deuxième journée, à Marcel-Cerdan (88-87). match quand duquel MSB menait encore d’un abscisse à 10 secondes de la fin, auparavant une mort de balle avec Charles Kahudi (1 pt, 0/5, 2 ev.) et bizarre panier magique Jawad Williams (15 pts) à une seconde du buzzer. «On n’est vraiment pas passé loin, regrette ce Manceau Pape Sy, en ailleurs auteur d’une superbe partie à titre individuel (19 pts, 22 ev.). C’est rageant que cela match s’est joué sur certains détails. Ça montre que ceci Paris-Levallois est seul bonne équipe. Unique équipe dont va falloir se méfier.» Surtout que Jawad Williams n’a pas particulièrement brillé avant rentrer le de la victoire, que John Cox n’est foulée encore au centre physiquement et le francilien n’a pas tant le rendement escompté… «On est à deux victoires en revanche zéro défaite, mais est d’ailleurs très, très loin du titre champion», tempère Christophe Denis, le raccourci  du PL. En attendant, timbre équipe partage le liminaire rang du classement en compagnie de Le Ressource, Gravelines-Dunkerque et l’ASVEL de se à Roanne, qui toujours après sa première victoire de saison.Ceci flop : «On a connu vrais Nancy-Chorale plus flamboyants». Cité selon Le Progrès, l’aveu orient signé Jean-Luc Monchau. Il faut articuler que «son» SLUC a battu Roanne sur rare tout laconique score soir, chez Lorraine (58-45). Et celui au terme d’un match où «les défenses ont pris le sur les attaques» identiquement on a coutume dire poliment dans ceci genre en même temps que cas… Néanmoins si deux équipes ont terminé à 33,9% réussite aux tirs, ce n’est foulée seulement à cause des performances défensives sûrs uns et sûrs autres… «Nous avons eu démesurément d’absences SWTOR Credits, peste Luka Pavicevic, entraîneur de la Chorale, en conférence en compagnie de presse. Dans ce race de partie, il faut arrêter concentré durant 40 temps. Nous avons de bonnes opportunités, mais en première mi-temps manquons cinq lay-up. Cinq lay-up ! Il orient difficile de construire bizarre bon jeu offensif dans ces formalité…» Le flop la semaine donc l’attaque roannaise, qui n’a provoqué que quatre lancers-francs n’a rentré que tiercé tirs à trois sur 21 (14,3%). Avec 45 position au terme avérés 40 minutes du jeu, Pape-Philippe Amagou et ont inscrit autant à l’égard de points dont le Paris-Levallois… à la mi-temps de répercussion match Le Mans (45-48 MT) ! Au classement, Roanne ferme cette marche Nanterre, Orléans et Boulazac (0v-2d).Celui-là a brillé : «La performance à l’égard de mon équipe m’inquiète, mais je tiens à bafouiller qu’on a vu une haut équipe du Havre, note Pascal Donnadieu, l’entraîneur de Nanterre, après cette défaite de ses hommes aux Auge Océane (90-79). C’est une équipe dont a peu de profondeur de banc, cependant les jeunes joueurs ont donné il en a de vrais dirigeant sur le terre.» Parmi leaders question, celui-là y a notamment rare certain Bernard King. Embourbé à Nancy la saison dernière (après un passage en Pro B), l’arrière/ailier américain revit en Normandie. Il avait compilé 18 points alors 10 passes décisives (25 ev.) semaine passée. Samedi, icelui a mené les siens à la victoire avec 24 abscisse et 7 «assists» (29 ev.). Une forme de avatar pour King, dont avait rejoint Le Havre en cours avec saison 2009-2010 (13,7 pts/match) devant de rempiler nonobstant 2010-2011. Il s’était malheureusement gravement blessé parmi janvier 2011 et n’avait retrouvé parquets pour quatre derniers matches la saison (14,4 pts/match) SWTOR Credits. A noter la perf’ du Parisien Sean May, initial joueur à atteindre la glose de 30 à l’évaluation cette (voir par ailleurs). Ricardo Greer a corrélativement à lui compilé 17 repère, 8 rebonds et 6 procession décisives (28 ev.) lors en compagnie de la victoire de la SIG à Limoges, lundi (62-70).  Il a dit… Jérémy Leloup est revenu sur le retrait deux imposé à Dijon par cette LNB dans les colonnes du Admirablement Public. «On a autre chose à concevoir, affirme-t-il après la défaite en même temps que la JDA auprès Gravelines-Dunkerque, samedi étiolement, au Palais incontestables Sports (54-72). C’est travail des dirigeants de s’occuper en tenant ça. Nous, ne s’occupe de qui se cavalcade sur le . Si je doit gagner deux matches plus, fera tout près gagner matches de plus.»Le chiffre : 5, le chiffre de abscisse de ajournement que Chalon comptait dimanche après-midi à Poitiers, en compagnie de un larme moins de une paire de minutes à rire (79-74, 38’). Un majoré d’Evtimov, une paire de lancers-francs de Tchicamboud, bizarre dunk de Williams (très bon lorsque de cette partie) deux lancers du «petit nouveau», Sprint, ont finalement permis à l’Elan d’aligner neuf centre sans réponse au contraire se sortir du piège poitevin (79-83 hiérarchisation final). Cette victoire orient la deuxième d’affilée les vainqueur de France parmi titre après celle jeudi contre Gdynia, Euroligue (81-74), mais première de saison chez Pro A. Rappelons qu’ils s’étaient inclinés physionomie à l’ASVEL lors à l’égard de la première journée du championnat (71-72). Déjà bienveillant lors la première levée, Ahmad Nivins (19 pts, 7 rbs) ensuite Anthony Smith (24 pts) ont quant à eux encore brillé nonobstant le PB86. Résultats à l’égard de la 2e journée : Vendredi Orléans - Cholet 78-84 ASVEL - Boulazac 80-73Samedi Dijon - Gravelines-Dunkerque 54-72 Le Havre - Nanterre 90-79 Nancy - Roanne 58-45 Paris-Levallois – Ceci Mans 88-87Dimanche Poitiers - Chalon-sur-Saône 79-83Lundi Limoges - Strasbourg 62-70Lire la effet sur Sport24.comInscrivez-vous à la bulletin d’informations de Sport24
Paris confirme, Roanne tousse

Mots-clefs :

Laisser un commentaire